Entrepreunariat jeunesse

Découvrez le témoignage de jeunes entrepreneurs en économie sociale!

Cinq jeunes entrepreneurs voulant se lancer dans le monde des affaires, les propriétaires de la Ferme Coopérative Tourne-Sol, située à Les Cèdres, voulaient opter pour un modèle de gestion équitable qui leur permettrait de gérer ensemble cette entreprise d’économie sociale. Ce choix était au départ un essai de modèle de gestion qui s’est finalement avéré une grande réussite pour ces jeunes entrepreneurs âgés, à l’époque, entre 23 et 27 ans. Le Regroupement québécois pour la coopération du travail (RQCT) leur a fourni, dès le départ, des ateliers de formation sous forme de cours dynamiques afin de les guider dans le démarrage de la coopérative. Le Centre local de développement (CLD) de Vaudreuil-Soulanges ainsi que La Financière agricole du Québec ont été deux agents très importants dans le financement des activités de la Ferme Coopérative Tourne-Sol.

Ferme Coopérative Tourne-SolRenée Primeau, 36 ans

Se rassembler pour aider les jeunes de la région, voilà le mot d’ordre de la Coopérative RACINES. Située à Huntingdon, cette entreprise d’économie sociale permet l’insertion sociale de jeunes de la région, âgés de 16 à 35 ans, en leur offrant un emploi et en les accompagnant tout au long de leur expérience de travail dans la coopérative. La COOP RACINES a pour but d’aider la société en offrant des produits santé du terroir, et ce, à bas prix. Le Centre local de développement (CLD), la Conférence régionale des élus (CRÉ) de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent, le Pacte rural et le Forum jeunesse ont participé au financement de cette organisation. Coordonner une coopérative de ce genre, comme le fait madame Finnie, est très gratifiant pour cette jeune entrepreneure; elle contribue directement au bien-être de la société en donnant de l’espoir d’avancement aux jeunes de la région et minimise les effets d’une problématique importante qui avait été relevée lors d’une étude faite auprès de la communauté, soit le manque d’emploi et de stabilité pour les jeunes.

COOP RACINESVanessa Finnie, 27 ans

Décelant un nombre trop peu élevé de festivals musicaux dans la région, Francis, âgé de 32 ans à l’époque, a pris la décision de changer les choses. C’est en associant son expertise en tant qu’organisateur d’évènements à celui de son ami, Marc-Olivier, que les deux jeunes entrepreneurs ont créé le Festival Artefact. Ensemble, ils ont élaboré un plan d’affaires autour des valeurs qu’ils prônaient, tout en y ajoutant leurs propres couleurs. Francis ressent, depuis le tout début, l’appui et le désir de la population de s’investir dans son organisme à but non lucratif. En effet, grâce au soutien du Centre local de développement (CLD), de la Conférence régionale des élus (CRÉ), de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield et du Fonds culturel de la MRC de Beauharnois-Salaberry, le Festival Artefact est aujourd’hui une organisation bien connue qui reçoit un grand capital de sympathie de la part de la population. Ce festival est la preuve vivante que l’économie sociale est appréciée et récompensée par les habitants de la région qui participent toujours en grand nombre aux différents évènements organisés.

Festival ArtefactFrancis Paquet, 35 ans
HAUT